Vai al contenuto

I consigli migliori della gente del luogo

Dalle visite turistiche ai tesori nascosti, scopri cosa rende unica la città con l'aiuto delle persone del luogo che la conoscono meglio.
Castello
“Il est au milieu de la forêt domaniale au bord d un lac oû on peut prendre un verre ou faire du Pédalo ”
  • Consigliato da 31 persone del luogo
Cibo
  • Consigliato da 3 persone del luogo
Ristorante francese
$$
  • Consigliato da 1 persona del luogo
Hotel
  • Consigliato da 1 persona del luogo
Point of Interest
Establishment
  • Consigliato da 1 persona del luogo
Castello
“Ce château fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques par la liste de 18621. Il est géré par le Centre des monuments nationaux. Origines[modifier | modifier le code] Au xiie siècle, un château s'élevait déjà sur le site, construit par le puissant lignage des Nivelon, seigneurs de Pierrefonds, originaires de Quierzy. Il n'en reste que des caves situées sous le logis du xie siècle. Ce château passe à la fin du xiie siècle au roi Philippe Auguste, et demeure ensuite dans le domaine royal4. Le château de Louis d'Orléans (1396-1407)[modifier | modifier le code] En 1392, à la mort de son père Charles V, Louis d'Orléans reçoit en apanage le comté de Valois, plusieurs châtellenies, dont Pierrefonds, et le duché de Touraine. En 1406, le roi érige le comté en duché, y incluant entre autres Pierrefonds. En 1396, Louis d'Orléans entreprend la reconstruction quasi totale du château, l'architecte n'en est pas connu, bien qu'on puisse sans doute attribuer l'édifice à Raymond du Temple. Le chantier fut dirigé par le maître des œuvres de la châtellenie de Senlis Jean le Noir, et supervisé après la mort de Raymond du Temple par le maître général des œuvres du duché Jean Aubelet. Les travaux s'interrompirent après l'assassinat du duc en 1407, alors que les logis bordant la cour ne comportaient encore que leurs deux niveaux gigantesques de caves, mais ils ne furent jamais achevés. Le château est destiné à la surveillance des échanges entre les Flandres et la Bourgogne, deux domaines qui appartiennent à la famille des ducs de Bourgogne, rivaux des Orléans. En 1411, les partisans du duc de Bourgogne, dirigés par le comte de Saint-Pol, réussissent à occuper le château au nom du roi de France, fou, Charles VI. Mais en 1412 le duc d'Orléans, après sa paix avec le roi, rentre en possession de ses biens. Toutefois, Pierrefonds ne lui sera rendu par le comte de Saint-Pol qu'en 1413, celui-ci ayant pris soin d'en incendier les combles et les couvertures. Charles d'Orléans, fils de Louis d'Orléans, battu à la bataille d'Azincourt par les Anglais d'Henri V en 1415, est emmené en captivité pendant 25 ans. Le capitaine de Pierrefonds, Nicolas Bosquiaux, résiste jusqu'en 1420, mais la rigueur de l'hiver et la disette qui sévit l'obligent à capituler face aux partisans de l'Angleterre. Cette place reste une base bourguignonne jusqu'aux environs de 1436, où elle est alors commandée par un Armagnac. Charles d'Orléans ne revient en France qu'en 1440 mais se retire dans ses apanages de Touraine. Toutefois, il fait réparer le château. La forteresse échoit ensuite à son fils, le futur roi de France Louis XII. Après son accession au trône, Louis XII donne en apanage le duché de Valois à son cousin François. À partir de 1515, le duché de Valois reste réuni à la couronne jusqu'au règne de Louis XIII. Louis d'Orléans (1372-1407) rencontre Christine de Pisan. Vue cavalière du château de Pierrefonds vue depuis le nord. Démantèlement du château par Louis XIII (1617)[modifier | modifier le code] En 1588 le château est occupé par un « seigneur de la guerre », le capitaine Rieux, partisan de la Ligue qui continue à lutter contre Henri de Navarre, devenu le roi de France Henri IV. Le capitaine Rieux repousse en 1591 deux tentatives de l'armée royale. En 1594 Rieux est capturé et pendu. Un nouveau commandant entreprend des négociations pour rendre le château de Pierrefonds. Mais Antoine de Saint-Chamand, un autre ligueur, grâce à des complicités dans la place, prend le château et ne le livre que moyennant rançon à la fin de l'année 1594. En 1595 le château est confié à Antoine d'Estrée, gouverneur de l'Île-de-France, et, surtout, le père de Gabrielle d'Estrées, la maîtresse d'Henri IV. Le 10 août 1595 Henri de Saveulx (ou Saveux) prend le château pour le compte de Philippe II d'Espagne. Le château est alors occupé par sept à huit cents napolitains et wallons expédiés par les Pays-Bas espagnols. Mais, après avoir résisté à plusieurs attaques royalistes, Saveulx est fait prisonnier, et les napolitains vendent le château à Antoine d'Estrées. Durant la période troublée de la Régence de Marie de Médicis et des débuts du règne de Louis XIII, le château est la propriété de François-Annibal d'Estrées, vicomte de Cœuvres, fils d'Antoine d'Estrées et membre du « parti des mécontents » mené par Henri II de Bourbon-Condé, prince de Condé, désireux de renforcer son pouvoir au détriment de celui du roi de France. Le château est assiégé et pris en 1617 par les troupes du gouverneur de Compiègne, le comte d'Auvergne, envoyées par Richelieu, secrétaire d'État à la Guerre, à la suite de bombardements qui ont créé une faille en un point faible de la forteresse, près de la porte, permettant ainsi aux troupes royalistes d'entrer dans le château. En mai 1617 le conseil du roi Louis XIII décide de démolir le château. Son démantèlement est entrepris par le comte d'Angoulême. On fait sauter les grosses tours par la mine, les logements sont détruits, les planchers et charpentes sont brûlés. Les ouvrages extérieurs sont rasés, les toitures détruites et des saignées sont pratiquées par la sape dans les tours et les courtines nord. La redécouverte de Pierrefonds[modifier | modifier le code] Au cours du xviiie siècle le château, abandonné, attire quelques rares visiteurs. En 1798 il est vendu comme bien national pour 8 100 francs. Napoléon Ier le rachète en 1813 pour 2 700 francs et le fait rentrer dans les dépendances de la forêt de Compiègne. Au cours du xixe siècle l'engouement pour le patrimoine architectural du Moyen Âge le fait devenir une « ruine romantique » : en août 1832 Louis-Philippe y offre un banquet à l'occasion du mariage de sa fille Louise avec Léopold de Saxe-Cobourg Gotha, premier roi des Belges. Comme d'autres artistes, Corot représente les ruines à plusieurs reprises entre 1834 et 1866. ”
  • Consigliato da 1 persona del luogo
Meal Takeaway
Locality
“Restaurants, cafes, bars, Antique store, Desert Bars, amazing place to sit by the lake and soak in the ambiance of pierrefonds”
  • Consigliato da 11 persone del luogo
Route
“le vendredi matin. Marché produits régionaux le 1er dimanche de chaque mois”
  • Consigliato da 1 persona del luogo
Travel Agency
“Guide passionné par l'histoire de notre village, Guillaume vous fera découvrir tous les secrets de Pierrefonds.”
  • Consigliato da 1 persona del luogo
Point of Interest
“Pour ses Chênes centenaire et sa faune. De nombreux animaux, cerfs, biches etc”
  • Consigliato da 1 persona del luogo
Grocery or Supermarket